Artiste chien

Annie Morin / Jean-Luc Éthier

 

J’aime courir nu dans les grands parcs

Tremper les pattes dans les lacs

Et j’aime aussi pointer bedaine

Vers les plus belles bornes-fontaines

 

Dans tous les recoins de la ville

On savoure mon art versatile

Entre autres dans le parc Lafontaine

Où je colore les vespasiennes

 

Je suis artiste chien

Je peins, ça vient du ventre

J’amuse les citoyens

Je fais de l’art cabochien

 

 

L’hiver regorge d’œuvres canines

Des « Picasso » tracés d’urine

Du jaune serin au jaune subtil

Tableaux sur neige ou sur grésil

 

On dit que pour la marjolaine

Que j’ai du chien dans l’abdomen

Ses feuilles, je les illumine

Pour en faire une œuvre clandestine

 

Je suis artiste chien

Je peins, ça vient du ventre

J’amuse les citoyens

Je fais de l’art cabochien

 

J’adore ma vie de chien

Et les plates-bandes de menthe

Je rehausse leur teint

Comme je relève celui du thym

 

Je fais de l’art cabochien

Cabochien, cabochien, cabochien...



Ma galerie d'art !

Picasso Algodon

Je peins, ça vient du ventre !

Balai de décembre

Pin Peccadille